L’aromathérapie consiste à l’utiliser l’huile essentielle à des fins thérapeutiques. En cela elle est une branche de la phytothérapie.

L’aromathérapie scientifique ou aromatologie est l’étude des huiles essentielles. Il s’agit d’une science à la méthodologie rigoureuse et se basant sur des données scientifiques solides et confirmées par des tests en laboratoire.

Chaque huile essentielle possède une composition chimique particulière, un peu comme un cocktail. Ces molécules aromatiques sont donc identifiées et classées par familles biochimiques. Ces familles correspondant à leur structure et effets thérapeutiques.

Ainsi il est possible de consulter la composition de pratiquement tous les flacons d’huiles essentielles. Cette classification a pour but de déterminer leur potentiel thérapeutique, mais aussi précautions d’utilisation.

A quoi sert l’huile essentielle ?

Les huiles essentielles ont des applications diverses et variées. Ainsi elles s’avèrent utiles dans divers troubles ou sphères métaboliques.

En quelques exemples :

  • Sphère nerveuse.
  • Troubles respiratoires.
  • Les rhumatismes.
  • Troubles circulatoires
  • Troubles cutanés.
  • Sphère digestive.
  • Action métabolique.

L’aromathérapie a fait ses preuves pour soulager les troubles du sommeil, les maux de tête, traiter l’acné, lutter contre le stress. L’utilisation des huiles essentielles favorise la cicatrisation ou soulage les troubles menstruels.

Souvent utilisées pour fabriquer des cosmétiques naturels les huiles essentielles s’invitent également dans certaines institutions ou hôpitaux afin d’aider certains patients à mieux vivre leur traitement.

Huile essentielle méthode thérapeutique

Comme méthode thérapeutique, l’aromathérapie figure parmi les outils-ressources de la naturopathie. On s’en sert contre plusieurs affections (toux, maux de tête, sinusite, asthme, problèmes digestifs, insomnie, fatigue, blessures sportives, pelade), mais selon les aromathérapeutes, son action la plus remarquable est de nature antiseptique (contre les bactéries, les virus, les champignons et les parasites). mais également pour l’hygiène des espaces intérieurs (prévention et traitement des maladies infectieuses), en soins esthétiques et pour la détente. On lui prête aussi une action bienfaisante sur le plan psychologique et pour contrer l’anxiété. Cependant relativement peu d’études scientifiques appuient ces applications.

Utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie interne, externe ou aérienne.

Voie interne. Comme les huiles essentielles sont irritantes pour les muqueuses, on les mélange généralement à un peu d’huile végétale (elles ne se diluent pas dans l’eau).

Voie externe. L’huile peut se diffuser dans l’organisme à travers la peau; on la mêle à une huile de massage ou à un onguent.

Voie aérienne. L’huile diffusée dans l’air est absorbée par les voies respiratoires.

Une huile essentielle peut renfermer jusqu’à plusieurs centaines de sortes de molécules, chacune ayant des propriétés particulières (antiseptique, bactéricide, immunostimulante, décongestionnante, etc.). Les scientifiques regroupent ces molécules en plusieurs chémotypes ou « familles biochimiques » – cétones, esters, coumarines, phénols, monoterpénols, etc. -, en fonction de la similarité de leurs propriétés.

Les huiles essentielles possèdent des molécules potentiellement dangereuses en cas de mauvaise utilisation ou mal administrées.

L’aromathérapie demande de grandes précautions et de maîtrise pour être utilisée.

Contre indications des huiles essentielles

  • Femmes enceintes.
  • Enfants (utilisation adaptée)
  • Personnes âgées (utilisation adaptée)
  • Terrain allergique.
  • Certaines maladies et cancers.

Il est fortement déconseillé de pratiquer l’automédication ou de préparer des produits composés d’huiles essentielles sans avoir été conseillé. Cette mise en garde est tout aussi valable pour la diffusion d’huiles essentielles.